Télé-Québec

Date de péremption dépassée : doit-on jeter la nourriture?

Billet : Date de péremption dépassée : doit-on jeter la nourriture?

Mercredi, 13 mai 2020

Manger des aliments dont la date « meilleur avant » est dépassée comporte-t-il un risque pour la santé? Au Canada, les dates de péremption n'en sont pas tout à fait, et on aurait tort de jeter plusieurs produits dont la date est dépassée sans y penser deux fois.

Comment lire la date de péremption

Le plus important à retenir, c'est que la mention « meilleur avant » ne constitue pas un ultimatum et ne concerne pas la salubrité. Il s'agit en fait plutôt d'une indication de fraîcheur : c'est avant cette date que le produit sera à son meilleur au niveau de son goût, de son aspect et de ses propriétés nutritives, s'il est conservé dans les conditions appropriées.

Cette supposée « date de péremption » devrait donc plutôt s'appeler « date de consommation optimale ». La plupart des aliments peuvent donc être mangés sans problème après (et c'est même le MAPAQ qui le dit). Ils peuvent même, légalement, être vendus en épicerie.

En ce qui concerne les aliments secs ou en conserve, ils sont tout à fait non périssables malgré la date « meilleur avant » qu'on y retrouve parfois. Celle-ci n'est même pas obligatoire pour les aliments qui peuvent être gardés plus de 3 mois. C'est la même chose pour les produits surgelés, si la chaîne du froid a été respectée : ils seront toujours comestibles (mais peut-être moins appétissants après un certain temps!).

Aliments périmés : peut-on se fier à nos sens? 

La réponse est oui…et non. Pour savoir si un fruit ou un légume est encore propre à la consommation, on regarde s'il a changé d'aspect ou d'odeur… et bien, c'est la même chose pour les aliments emballés marqués d'une date « meilleur avant ». Celle-ci n'est, de toute façon, plus valide une fois le produit ouvert.

De plus, si des micro-organismes pathogènes ont contaminés les aliments en amont de la chaîne d’approvisionnement, ou encore par contamination croisée, il est impossible de les déceler car ils ne se perçoivent d’aucune façon par nos sens, autrement très utiles!

Les aliments à éviter après la date de péremption

Quelques exceptions : il faut tout de même considérer la date « à consommer avant » en ce qui concerne les viandes, poissons, sauces réfrigérées, salades de pâtes et humus. Le risque pour la santé est alors bel et bien réel. Dans ces cas bien précis, vaut mieux jeter que d’être malade!

 

Par Clémence Hourlay, Sauve ta bouffe

11
Sauve ta bouffe

Sauve ta bouffe, c’est la force d’un comité formé de plusieurs bénévoles motivés! Étant issu d’une initiative citoyenne, plusieurs personnes se sont jointes au projet pour contribuer à la sensibilisation au gaspillage alimentaire. Notre mission est d'éduquer et d’agir sur les causes du gaspillage.

Billets du même auteur

© 2020 Télé-Québec. Tous droits réservés. Réalisation - Direction des médias numériques.