Télé-Québec

Plus de 14 astuces futées pour bien ranger sa cuisine

Billet : Plus de 14 astuces futées pour bien ranger sa cuisine

Mercredi, 13 mai 2020

Catégoriser, étiqueter et bien emballer les aliments entamés sont des gestes qui facilitent l’inventaire et évitent la détérioration prématurée des stocks. D’une manière générale, une cuisine bien rangée permet d’utiliser plus facilement ce qu’il y a dedans et de moins jeter. Voici quelques astuces pour mieux organiser la cuisine!

Comment bien ranger son réfrigérateur

• En premier lieu, vous pouvez établir la règle du « premier entré, premier sorti », c’est-à-dire utiliser de préférence les aliments les plus anciens de votre réfrigérateur avant d’entamer les nouveaux. Pour que cette règle soit plus facile à suivre, organisez le réfrigérateur (et le congélateur) en vous assurant que les aliments les plus anciens soient devant les aliments les plus récents, comme dans les marchés d’alimentation!

• Placez les restes de repas dans des contenants transparents et identifiez le contenu ainsi que la date à laquelle ils ont été mis au réfrigérateur. Ceci est aussi valable pour le congélateur pour lequel on peut vite confondre certaines choses congelées ou oublier depuis quand elles sont là.

• Nettoyer régulièrement le réfrigérateur est très important. À cause de la présence de toutes les matières organiques contenues dans le frigo, les bactéries peuvent s’y développer en grand nombre. Un frigo qui n’est pas régulièrement nettoyé compte des milliers de bactéries. Celles-ci participent malheureusement à la dégradation prématurée des aliments. De plus, des tablettes propres évitent les contaminations croisées. 

Comment ranger les aliments au bon endroit dans son frigo

Les réfrigérateurs contiennent différentes zones thermiques. La porte est l’endroit le plus chaud, entre autre à cause de son ouverture régulière. Il faut donc y conserver des produits peu sensibles à la chaleur. Par exemple, les vinaigrettes, les sauces, les boissons sucrées, les confitures, etc. sont des bonnes candidates et de plus, les tablettes et compartiments de la porte sont prévus à cet effet.

La partie centrale du réfrigérateur est la plus froide. C’est donc à cet endroit que l’on place les produits les plus sensibles comme les produits laitiers, les œufs, et le lait. Eh oui, celui-ci doit être placé au centre du réfrigérateur et non dans la porte, comme nous avons l’habitude de le faire. Quant à elle, la viande doit être placée dans la partie centrale mais sur l’étagère la plus basse. Cela évite de contaminer tout le reste des produits si elle coule dans le réfrigérateur. Un petit truc! Placez-la dans un petit plateau aux cotés surélevés, le jus de la viande y restera bien confiné. 

Enfin, les fruits et les légumes qui vont au réfrigérateur peuvent être placés dans les bacs du bas. Ils ont été conçus pour eux!

Comment bien organiser le garde-manger

Tout comme pour le frigo, le truc pour bien ranger ses placards est de catégoriser par utilisation des produits. Par exemple, un tiroir que pour les épices (bien étiquetées!), une zone pour tout ce qui sert à faire des pâtisseries, un espace pour les pâtes, un tiroir pour les collations, qu’il soit accessible pour les enfants ou pas, etc.

• Ayez un maximum de produits visibles pour les identifier rapidement. N’hésitez pas à vous équiper de paniers, de boîtes, d’étagères amovibles, de plateaux tournants et de divisions pour tiroirs. Ces outils aident à catégoriser les zones et optimise l’espace dans les placards. Il est bien plus simple de visualiser ce qui est au fond du placard en tournant un plateau ou en sortant un panier qu’en retirant tous les items qui sont au premier rang.

• Si vous êtes adeptes du vrac ou du transvasement de vos achats dans des pots en verre, il ne faut pas oublier de bien étiqueter ce qu’il y a dedans. D’autant plus que plusieurs produits se ressemblent. Rien n’est plus trompeur qu’une poudre blanche : sucre, farine, bicarbonate de soude, poudre à pâte… Ça serait dommage de gâcher une recette! 

• Le système de rangement que vous choisissez doit d’abord être adapté à votre vie dans la cuisine. Par exemple, avoir ce dont vous vous servez le plus à portée de main et les aliments dont vous vous servez le moins sur l’étagère que vous avez un peu de mal à atteindre, etc. Il faut trouver le système de rangement qui rendra votre cuisine facile d’utilisation.

• Même si les aliments dans les placards sont souvent peu périssables, il est gagnant de faire un grand nettoyage au moins deux fois par an. Cette habitude permettra de faire votre inventaire complet, de retirer ce qui est périmé et de garder le tout propre et bien rangé.

Comment ranger les fruits et les légumes

• Malgré la pensée populaire, la plupart des fruits et légumes se conservent bien sur le comptoir s’ils ne sont pas exposés directement aux rayons du soleil. Le froid du réfrigérateur peut même faire subir un stress à plusieurs végétaux et ils s’abiment ainsi plus vite.

• Les fruits et légumes climactériques peuvent continuer à mûrir lorsqu’ils sont laissés sur le comptoir. La liste de ceux-ci est assez longue mais les plus consommés sont les abricots, les avocats, les bananes, les cantaloups, les figues, les kiwis, les mangues, les pêches, les poires, les pommes ou encore les tomates. Réfrigérez-les seulement pour ralentir leur mûrissement. À l’inverse, certains fruits et légumes, une fois cueillis, ne mûriront plus. Ce sont les fruits et légumes non-climactériques. On y compte les agrumes, les ananas, les aubergines, les bleuets, les canneberges, les cerises, les concombres, les courges, les fraises, les framboises, les melons d’eau, la noix de coco, les olives, les poivrons ou encore les raisins.

• Saviez-vous que certains fruits produisent de l’éthylène, un gaz qui participe au mûrissement? Par exemple, les pommes, les poires et les bananes peuvent aider d’autres fruits climactériques à mûrir plus rapidement en libérant de l’éthylène. Ainsi, vous pouvez les placer l’un à côté de l’autre pour profiter de cette propriété ou au contraire, les éloigner pour éviter qu’ils ne murissent tous en même temps.

• Les légumes sur lesquels les racines sont encore présentes peuvent être conservés debout sur le comptoir, avec leurs racines dans un fond d’eau fraîche. Comme ce sont des plantes, l’eau les gardera vivantes. Certains légumes comme les poireaux, les oignons verts ou les salades peuvent même continuer à pousser. Il suffit de prélever la partie dont vous avez besoin. C’est une astuce économique et bien plaisante! Attention cependant à bien changer l’eau tous les deux jours pour éloigner la moisissure.

• Les légumes racines comme les carottes, les radis, les pommes de terre, etc. se conservent mieux à l’abri de la lumière. Certaines personnes utilisent même un bac de sable pour les conserver. Dans ce cas, il faut les planter verticalement, comme si elles étaient dans le sol. 

• Les oignons et l’ail se conservent également à l’abri de la lumière pour éviter qu’ils ne germent.

• Certains fruits et légumes font mauvaise équipe. C’est le cas des oignons avec les pommes de terre et des pommes avec les poires.

Les astuces de grand-mère sont une mine d’or pour en apprendre plus sur la compatibilité de conservation des fruits et légumes!


Par Lou Monteil, Sauve ta bouffe

11
Sauve ta bouffe

Sauve ta bouffe, c’est la force d’un comité formé de plusieurs bénévoles motivés! Étant issu d’une initiative citoyenne, plusieurs personnes se sont jointes au projet pour contribuer à la sensibilisation au gaspillage alimentaire. Notre mission est d'éduquer et d’agir sur les causes du gaspillage.

Billets du même auteur

© 2020 Télé-Québec. Tous droits réservés. Réalisation - Direction des médias numériques.