Télé-Québec
Billet : Mes quatre conseils de nutritionniste (super simples) pour bien manger

Billet

Mes quatre conseils de nutritionniste (super simples) pour bien manger

Vendredi, 02 novembre 2018

Bien manger, ça peut être super simple. À preuve, j’ai sélectionné mes quatre meilleurs conseils de nutritionniste, ceux qui ont le pouvoir d’améliorer considérablement la qualité de votre alimentation … et par ricochet votre santé!

Planifier par les légumes 

Tous les experts s’entendent pour le dire: légumes devraient occuper au minimum la moitié de nos assiettes. Il est donc judicieux de ne plus les reléguer bons derniers au rang de l’accompagnement ou comme la recette en extra qu’on n’a jamais le goût de cuisiner. Pour m’assurer d’en mettre plein l’assiette, j’aime bien penser à mes légumes en premier quand vient le temps de planifier le souper. Les légumes sont notre plat principal, la viande et les féculents nos accompagnements. Oui, oui! On cuisine maintenant du brocoli aux spaghettis (et non du spaghetti aux brocolis)!    

La seule façon de proclamer son indépendance face à son alimentation est de pratiquer une activité fort simple: cuisiner!

On déclare son indépendance face à son alimentation

On ne se le cachera pas, les aliments transformés et les mets préparés sont rarement nos meilleurs choix. Souvent suremballés (allô l’environnement) ou placardés d’allégations santé, ils sont faciles à repérer, sans oublier leur liste interminable d’ingrédients (très payant au Scrabble, moins pour la santé). Cuisiner nous permet de ne pas dépendre des produits préparés par d’autres et on économisera beaucoup d’argent. C’est aussi une occasion de se rassembler en famille, de transmettre des traditions culinaires et de se créer des souvenirs.    

On prend le temps de planifier pour ne pas gaspiller 

On est le grand champion des aliments qui bougent tout seul dans le fond du frigo? Il est probablement grand temps de planifier ses repas de la semaine à l’avance. Ça nous permet d’acheter uniquement ce dont on a réellement besoin, de mieux gérer ses restes, de limiter les restos de dernière minute et d’économiser en moyenne 400$ par année!       

On se branche sur ses signaux de faim et de satiété 

Un geste fort simple: on prend le temps de déguster son repas et on arrête de manger quand on se sent « plein » et rassasié. Être branché sur ses signaux de faim et de satiété nous permet de manger en toute sérénité et d’atteindre le meilleur poids pour sa santé. Quelques signaux « physiologiques »  peuvent nous aider à faire la différence entre avoir réellement faim et avoir envie de manger. Faites l’exercice!  

    

3
Annie Ferland

Annie Ferland est nutritionniste, docteure en pharmacie et la fondatrice du blogue Science et Fourchette. Énergique, créative et allumée, elle possède une façon unique d'enrichir vos connaissances en nutrition et de simplifier (vraiment beaucoup!!) votre alimentation.

Le sujet vous ouvre l'appétit? Consultez ces recettes!

Recettes suggérées

Dattes enrobées de chocolat noir et blanc (façon Turtle)

Dattes enrobées de chocolat noir et blanc (façon Turtle)

  • (1)
Pizza aux chips de kale, aux amandes et au citron

Pizza aux chips de kale, aux amandes et au citron

  • (1)

Billets du même auteur

Billet Faim ou appétit?

Faim ou appétit?

Billet Votre congélateur à la rescousse!

Votre congélateur à la rescousse!

© 2018 Télé-Québec. Tous droits réservés. Réalisation - Direction des médias numériques.