Télé-Québec

Sucrer autrement

Billet : Sucrer autrement

Vendredi, 12 avril 2019

Notre complice Catherine Lefebvre, auteure du livre Sucre, vérités et conséquences vous propose de délicieuses recettes moins sucrées!

La réputation du sucre bat de l’aile par les temps qui courent. Pourtant, c’est un ingrédient savoureux et pratique en cuisine. Voici donc quelques trucs pour en réduire la consommation tout en se sucrant le bec!

L’état de la situation

La majorité du sucre que l’on surconsomme provient des boissons sucrées et des aliments ultra-transformés. On reconnaît habituellement ces derniers à la longueur de leur liste d’ingrédients (généralement 5 ou plus), ainsi qu’aux nombreux additifs alimentaires qu’ils contiennent et qu’on ne retrouverait jamais dans notre cuisine. Puis, il n’est pas rare de voir différents types de sucre dans le même produit. Entre eux, ils sont sensiblement les mêmes puisque le sucrose (glucose et fructose) présent dans le sucre blanc, le miel ou le sirop d’érable ne change pas et il est absorbé de la même façon par le corps. Le miel et le sirop ont toutefois le mérite d’avoir bon goût et d’être faits ici! Voilà deux bonnes raisons de les privilégier, sans toutefois croire qu’ils aient l’immunité glucidique.

Le portrait givré des Québécois

Au Québec, on estime que le tiers des aliments qui se trouvent dans notre panier d’épicerie sont ultra-transformés. Pensons au ketchup – le tiers de la bouteille est du sucre -, dont les enfants raffolent, aux céréales à déjeuner à l’effigie de personnages de dessins animés, et aux yogourts en tube, parmi les plus sucrés de leur catégorie. Du côté des boissons sucrées (boissons gazeuses, énergisantes, thés glacés, cafés aromatisés, jus de fruits et cocktails aux fruits), les adolescents demeurent les plus grands consommateurs au pays. Les jeunes de 14 à 18 ans en boivent en moyenne pas moins de 650 ml par personne, par jour.

Une question de goût

Au-delà de la teneur en sucre importante de ces produits et boissons, ils altèrent inévitablement notre perception du goût. Ces aliments sont l’équivalent des jeux vidéos pour nos papilles. Ils sont si stimulants que lorsqu’on croque dans une pomme, on la trouve acide. Ce n’est pas normal. Il est grand temps de redécouvrir le vrai goût des aliments.

Les aliments ultra-transformés sont l’équivalent des jeux vidéos pour nos papilles.

Le meilleur moyen d’y parvenir est certainement de cuisiner plus souvent! Cela ne veut pas dire que nous devons éliminer le sucre de notre cuisine. Mais on peut décider de la quantité utilisée ou de le remplacer en partie ou en totalité par des purées de fruits ou de légumes. Contrairement aux jus et aux concentrés de jus de fruits, les purées de fruits entiers conservent leurs précieuses fibres qui vont non seulement ralentir l’absorption de sucre, mais aussi nous rassasier davantage au passage. Je vous propose trois recettes savoureuses préparées avec amour et beaucoup moins de sucre qu’à l’habitude!

Bonne dégustation!

 

4
Catherine Lefebvre

Catherine Lefebvre est nutritionniste et auteure des livres de recettes Les Carnivores infidèles et Choux et de l'essai Sucre, vérités et conséquences Grande voyageuse, elle se fait un plaisir de vous partager les récits appétissants de ses nombreux périples.

Le sujet vous ouvre l'appétit? Consultez ces recettes!

Recettes suggérées

Billets du même auteur